Les élections départementales de 2021, qui se tiendront en même temps que les élections régionales, seront un moment décisif pour notre territoire. Face à l’endettement de notre département, l’immobilisme politique de la majorité actuelle et la nécessité d’adapter notre territoire aux enjeux du monde de demain, nous avons pour devoir de porter haut nos valeurs. La crise que nous connaissons renforce la nécessité d’agir pour plus de solidarité, de démocratie et d’écologie. Si l’échelon départemental demeure traditionnellement une courroie de transmission pour la mise en place des politiques publiques, il ne doit pas exclusivement être un relais des décisions nationales. En ce sens, le Conseil Départemental doit s’atteler à être un moteur en termes de projets territoriaux contribuant directement à l’amélioration du quotidien des Hauts-alpins.

En tant que groupe d’opposition au conseil municipal de Gap et mouvement politique local, Gap Autrement a le devoir de s’investir lors des prochaines échéances départementales. La victoire des forces de gauche dépend indéniablement de notre capacité collective à se rassembler. La gauche et les écologistes ne doivent plus céder à la guerre des egos ou aux divergences superficielles. L’égalité, la justice sociale et l’écologie, voilà ce qui nous unit, voilà ce qui fonde notre histoire commune et notre avenir !

Pour affirmer nos valeurs et travailler d’arrache-pied à l’union des forces de gauche et écologistes, notre mouvement investit ses cinq premiers candidats pour les élections départementales : Elie Cordier, Aurélie Allemand, Sylvain Brunet, Madeleine Fauchatre et Thierry Labat. Ces candidates et candidats ; ces femmes et hommes de gauche ; ces citoyennes et citoyens investis incarnent un projet ambitieux qui s’appuie sur un renouveau démocratique, solidaire et écologique. Ce quintette allie une fine connaissance de notre territoire et un renouvellement nécessaire à la prise en compte des enjeux auxquels nous faisons face. Notre jeune mouvement travaille dans une perspective de long terme et nous sommes heureux de permettre l’engagement de Gapençaises et de Gapençais au service du bien commun.

C’est pourquoi, Gap Autrement doit, dès maintenant, contribuer au rassemblement des forces de gauche tant les dynamiques électorale et politique s’avèrent intrinsèquement liées à ce dernier. Ainsi nous nous engageons à prendre contact avec l’intégralité des mouvements politiques progressistes locaux afin de bâtir une dynamique commune en vue de la prochaine échéance électorale.

Pour que le Conseil Départemental des Hautes-Alpes rompe avec l’immobilisme et le clientélisme, un véritable projet politique alliant toutes les forces de gauche et écologistes est nécessaire !

Toute démarche esseulée est vouée à l’échec. Rassemblons-nous et unissons nos forces pour faire triompher nos idées !